Pékin informations pratiques 

Capitale de la République Populaire de Chine, Pékin qui est aussi dénommé Beijing, est un lieu de pèlerinage indispensable pour les Chinois. Un voyage à Pékin réserve sont lot de surprises et la ville vous émerveillera par sa richesse architecturale et culturelle.

La Cité Interdite, le Palais d’été, la Grande Muraille, la place Tian’anmen, l’opéra de Pékin et le mode de vie pékinois organisé autour des Hutongs sont autant de noms évocateurs qui font de la ville le point de départ incontournable pour de nombreux circuits touristiques.

Pékin, c’est également une cuisine raffinée et savoureuse avec son plat emblématique mondialement connu: Le canard laqué.

Superficie :16410.54 km2
Temperature moyenne annuelle :13 degrés
Géographie :Située sur une plaine du nord
Population :21,540, 000 (2018)
Altitude :43 m
Minorités ethniques :Principalement peuplé de Han
Économie :Tourisme, financier

Quand y aller 

La meilleure saison de visiter Pékin : l’été (juin à août) est considéré comme la haute saison L’automne entre septembre et novembre a le meilleur temps et il y a moins de touristes.

Le printemps est moins agréable – pas beaucoup de touristes mais beaucoup de vent et de poussières. En hiver, nombreux d’hôtels offrent des prix intéressants – n’oubliez pas que c’est le monde de la glace. Pendant le Nouvel An chinois, il y a du monde (généralement en Janvier ou Février).

Températures et pluies à Pékin

Pékin Temperature Ciel Chine

Un peu d’histoire

Les premières traces de la présence du genre Homo dans la région de Pékin remontent vers -780000/-300000 av J-C avec la découverte au début du 20ème siècle à Zhoukoudian de nombreux ossements rattachés à Homo erectus et plus connu sous le nom de l’homme de Pékin.

Les premières traces d’une vie urbaine datent de 1045 avant J.-C sous le nom de Ji. De 476 à 221 avant J.-C., elle devient la capitale du royaume de Yan. Envahie par le Premièr Empereur Qin Shi Huangdi, elle devient en 226 avant J.-C. une des 36 préfectures du nouvel empire

De 916 à 1125, Beijing devient la capitale des Liao puis, en 1153, c’est la dynastie des Jin qui y installe sa capitale sous le nom de Zhongdu (capitale du centre). En 1215, l’armée Mongole, sous le commandement de Gengis Khan, envahit Beijing et la réduit en cendres. Il fait reconstruire la ville et la rebaptise Khanbaliq.

En 1272, son petit-fils l’empereur Kublai Khan en fait la capitale de la nouvelle dynastie Yuan et lui donne le nom de Dadu (Grande Capitale).

La capitale est mise à sac en 1368 par le mercenaire Zhu Yanhang qui fonda la dynastie Ming et Pékin perdit son statut de capitale au profit de Nanjing (Capitale du sud). Ce n’est qu’en 1421 que les Ming retournèrent à Beijing et que date la restructuration de la cité avec la construction de grands édifices comme la Cité Interdite.

En 1644, les Mandchous, une population du nord de la Chine, envahissent la Chine puis s’installent à Beijing pour fonder la dernière dynastie de Chine : les Qing.

En 1860, au sortir des guerres de l’Opium, les forces franco-britanniques envahissent la capitale et mettent à sac l’ancien Palais d’été (Yuanmingyuan). En 1900, les français et les anglais mettent feu au nouveau Palais d’été (Yiheyuan) pour venger la révolte des Boxers visant les étrangers en Chine.

En 1912, le dernier Empereur Puyi abdique et la République Chinoise est inaugurée par Sun Yat-sen à Nanjing. Puyi cède le pouvoir à Yuan Shikai qui transfère le gouvernement républicain à Beijing.

En 1916, Yuan Shikai meurt. C’est le début de la période des Seigneurs de la Guerre.

L’armée Japonaise envahit Beijing en 1937. Elle capitule le 14 août 1945.

En 1949, Mao Zedong proclame la République Populaire. Beijing conserve son statut de capitale de la Chine réunifiée, ce qu’elle est encore jusqu’à présent.

La gastronomie de Pékin 

La cuisine de Pékin est un style de cuisine connue sous le nom de jing (京菜, jīng cài), autrefois appelée cuisine mandarine ou impériale. Pékin étant la capitale depuis des siècles, sa cuisine a été influencée par les traditions culinaires de toute la Chine, mais la cuisine qui a exercé la plus grande influence est celle du Shandong.

Parmi les spécialités locales renommées:

  • Canard laqué de Pékin : Comme la Grande Muraille et la Cité Interdite, le Canard laqué de Pékin est une expérience à ne pas rater lors d’un voyage de Pékin.
  • Travers de porc sauce aigre-douce : C’est un plat traditionnel typique apprécié pour ses saveurs aigres-douces.
  • Porc pékinois à la sauce aux fèves douces : Utilisez du porc maigre comme ingrédient principal, complété avec des nouilles sucrées, des oignons, du gingembre, d’autres épices et cuit à la « sauce soja ». C’est l’une des six techniques de cuisson du nord.
  • Fondue mongole : Sur le principe de la fondue chinoise à base de bouillon épicés, on y cuit de la viande coupée finement, légumes et champignons.

Les sites et les activités à Pékin

La Cité Interdite

Le Parc Jingshan

La Place Tian’an Men

Le Temple du Ciel

Le Palais d’été

Le temple des Lamas

Les tombeaux des treize empereurs Ming

Le temple de Confucius

Les Hutongs

Activités Culturelles

Les circuits incluant Pékin

buddhism-Datong-Yungang

Les anciennes capitales de la Chine: Pékin, Datong, Pingyao et Xi’an

Hors des sentiers battus |  9 jour
Ce périple au cœur de la Chine ancienne vous conduit au nord du pays, à travers le plateau de Lœss et la vallée du fleuve Jaune, des régions considérées comme le berceau de la civilisation et de l’agriculture chinoises.

Grande-muraille-Beijing-Chine

Pékin, la capitale de l’empire du milieu

Incontournable | 3 jour
Découverte de Pékin qui représente à la fois le passé, le présent et le futur de la Chine.

filles-tibetains-de-Shangrila Yunnan

Pékin, Xi’an, et Yunnan, Chine impériale et minorités

Incontournable | 14 jour  
Un circuit combine les célèbres villes historiques et culturels du nord de Chine et la Chine rurale du Yunnan.