Tianjin

Tianjin

Dans le Nord-Est de la Chine, la Municipalité de Tianjin se trouve à 137 kilomètres au sud-est de Pékin(seulement 37 min en TGV), couvre une superficie de 11917 kilomètres carrés. Après Shanghai et Pékin, il s’agit de la troisième plus grande municipalité de Chine. C’est également le centre industriel le plus important de la Chine. Tianjin est connu par quelques français car elle abrite notamment l’usine de Airbus, engendrant à de nombreux voyages d’affaires depuis l’Europe.

La ville est bordée par la mer de Bohai à l’est, le Port de Tianjin (en mandarin simplifié : 天津港) est le plus grand port du nord de la Chine et son hinterland derrière Tianjin inclut toute la zone urbaine de Pékin . C’est d’ailleurs l’un des points de départ orientaux de la nouvelle route de la soie.

La ville de Tianjin se divise en deux ensembles urbains:

  • La ville de Tianjin proprement dite, avec le centre historique, située sur les rives du fleuve Hai He.
  • Binhai, une ville nouvelle située à l’est du centre historique, sur les rives de la mer de Bohai. C’est une zone économique spéciale destinée à accueillir de nombreuses entreprises chinoises et internationales.

Tianjin n’était pas une destination touristique développée mais plutôt un important centre de transport et de commerce depuis la dynastie Yuan (mongole) (1206–1368). Mais aujourd’hui, après un lifting de ses quartiers historiques et de ses quais, Tianjin réalise enfin son potentiel touristique. Son passé de concession étrangère et sa superbe architecture européenne font penser à Shanghai. Une architecture moderne étonnante s’élance vers le ciel, de nouveaux ponts spectaculaires enjambent le Hai et le nombre d’hôtels de luxe ne cesse d’augmenter. Par ailleurs, grâce à son taux de croissance économique plus rapide que partout ailleurs en Chine, un vertigineux 16,7% par an d’après la municipalité, Tianjin est synonyme de réussite commerciale. Cerise sur le gâteau, des trains chics et très rapides relient Beijing à Tianjin, ce qui facilite les excursions d’une journée.

La ville est connue pour ses produits artisanaux tissés, ses figurines en terre cuite, ses gravures sur bois peintes à la main et sa vaste cuisine de fruits de mer.

Xiaobailou CBD Tianjin

Xiaobailou CBD Tianjin

Comment s’y rendre ?

Par avion, vous pouvez vous rendre à Tianjin depuis la plupart des grandes villes chinoises. l’aéroport Tianjin Binhai dessert les villes telles que Shanghai, Guangzhou, Xi’an, Chengdu, Kunming, Nanjing, Hangzhou, Guilin et Harbin.

Depuis Pékin, le trajet en TGV ne prend que 37 minutes, c’est le moyen le plus pratique et le moins cher pour se rendre à Tianjin.

Quand partir à Tianjin ?

Le meilleur moment pour voyager en automne, en particulier de septembre à la mi-octobre. Tianjin se trouve dans une zones de transition entre différents climats: le climat continental humide, le climat subtropical humide, et le climat semi-aride.  D’une manière générale, à Tianjin, l’été est chaud et humide, l’hiver froid et le printemps perturbe par des tempêtes de poussière. De fortes pluies surviennent en juillet en août.

Le port de tianjin

Le port de Tianjin, image source

Histoire de Tianjin 

Tianjin devint un important grenier à l’époque de la dynastie mongole des Yuan. La ville se retrouva à l’intersection d’itinéraires à la fois terrestres et maritimes, et au XVe siècle, devint une garnison fortifiée. À l’époque des concessions étrangères, les Britanniques et les Français s’installèrent, rejoints par les Japonais, les Allemands, les Austro-Hongrois, les Italiens et les Belges entre 1895 et 1900.Chaque concession était un monde à part, avec sa propre prison, son école, ses casernes et son hôpital. Lors de la révolte des Boxers, les troupes étrangères rasèrent les murs de la vieille ville.

Le 28 juillet 1976, le tremblement de terre de Tangshān, d’une amplitude de 8,2 sur l’échelle de Richter, fit près de 24 000 victimes dans la région de Tianjin. La ville, durement touchée,échappa à la dévastation qui raya pratiquement de la carte。

La cité voisine de Tangshan où, d’après les estimations off-cielles, 240 000 habitants trouvèrent la mor

Que voir et que visiter à Tianjin et ses environs

Nous vous proposons de faire une promenade dans le quartier de concession. Son passé de concession étrangère et sa superbe architecture européenne font penser à Shanghai.

La grande roue Tianjin Eye, située sur la rive du Hai, permet de prendre la mesure des transformations de la ville ou de l’admirer de nuit.

À l’ouest, l’étincelant Tianjin World Financial Centre , audacieux monument de verre et d’acier,domine le fleuve. En face, de l’autre coté du pont de la Libération,une longue étendue en briques rouge et orange ostentatoirement reconstruite s’illumine le soir venu. Une immense horloge mécanique assez surréa- liste vous donne l’heure juste au nord du pont,tandis qu’une curieuse collection de statues érotiques se dresse à l’ouest du pont côté sud du fleuve.

Les étals de la Rue de la Culture classique proposent calligraphies chinoises, peintures,services à thé, papiers découpés, figurines en argile, baguettes et autres articles provenant de tout le pays.Vous y verrez aussi-comme dans tous les ports chinois-le fascinant temple Tianhòu, dédié à la déesse des marins, ainsi qu’un musée de la chaussure.

Le marché aux antiquités est particulièrement intéressante le dimanche, ce marché permet de dénicher timbres, argenterie, porcelaine, pendules, objets a l’effigié de Mao.

Construite par les Français en 1917, l’église Saint-Joseph est la plus grande de Tiānjīn, et son joli extérieur en briques contraste vivement avec les centres commerciaux qui l’entou- rent.Son intérieur est aussi plus décoré que la plupart des églises chinoises. Messe en anglais à 11h30 le dimanche.

Le parc Shuishang (parc aquatique), le plus grand parc de Tianjin, couvre une superficie de 200 hectares. Il comprend de nombreux lacs ainsi que des petits îlots décorés de pavillons, de tours et de terrasses. Ils sont reliés les uns aux autres par de superbes ponts et des digues bordées de saules pleureurs. Cet ensemble donne un charme unique au parc.

Non loin du parc se trouve le zoo de Tianjin, réputé pour son architecture novatrice et sa collection d’animaux rares tels que le panda géant.

Plus éloigné, Le site pittoresque de Panshan dans le comté de Jixian est célèbre pour ses paysages et ses vestiges historiques. L’endroit abrite le temple « Dule » avec une histoire de plus de 1000 ans, son architecture en bois est une des plus anciennes existante en Chine aujourd’hui. La sculpture en argile de la déesse Guanyin avec ses 10 petites têtes est également la plus grande du genre dans le pays.

Si vous êtes intéressés par l’industrie, Tianjin est un centre industriel aux technologies de pointe. Son industrie pétrochimique s’est considérablement développée depuis l’extraction du pétrole terrestre. L’usine de Dagang et l’usine de fibres chimiques sont ouverts aux touristes et aux visiteurs.

En outre, de nombreux produits fabriqués à Tianjin sont populaires ici et à l’étranger, tels que les tapis artisanaux, les figurines en argile peinte de la famille Zhang, les cerfs-volants de marque « Dunhuang ». La visite de ces ateliers de ces produits séduit de nombreux touristes.

Grande Muraille Huayaguan Tianjin

Grande Muraille Huanyaguan de Tianjin

Activités à Tianjin

À Tianjin, les touristes peuvent profiter d’une grande variété d’arts de la scène, tels que l’opéra de Pékin, des pièces de théâtre, mais aussi des spectacles d’acrobaties ou de marionnettes.

Avec une longue histoire, les festivals d’art populaire à Tianjin sont des plus colorés. Pendant les vacances de la Fête du Printemps et de la Fête des Lanternes, des centaines de milliers de personnes participent à la représentation de la danse du dragon, de la danse du lion, de la marche sur échasses. Il y’a aussi du Wushu, un genre d’arts martiaux chinois. De tels galas attirent des milliers de touristes locaux.

Tianjin est également une ville culturelle et possède des musées d’histoire naturelle, d’histoire et d’arts avec de riches collections.

Gastronomie Tianjin

La cuisine de Tianjin est également connue sous le nom de cuisine de Jin, Elle fait référence aux styles de cuisine indigènes de Tianjin, la plus grande ville portuaire du nord de la Chine. Bien que fortement influencée par la cuisine de Pékin, celle-ci diffère en étant plus sucrée et plus axée sur les fruits de mer.

Une grande variété de délicieuses collations à Tianjin sont  populaires dans toute la Chine pour leurs styles uniques. La plupart des collations de Tianjin utilisent la farine comme ingrédient le plus important. Parmi la grande variété de collations, les plus renommées sont :  Goubuli bao zi (petits pains farcis de Goubuli), Shibajie ma hua (torsades de pâte frite)  et Er duo yan zha gao (oreille des gâteaux de riz frits en forme de trou). En outre, les crêpes, la soupe au thé, la viande de bœuf épicée séchée et les châtaignes cuites au sucre sont également à goûter.

En flânant dans les rues de Tianjin, vous trouverez certainement votre snack préféré.

Vous trouverez des informations plus détaillées sur la gastronomie chinoise sur la page : Plats populaires Chinois

Partager cet article sur

Que faire à Pékin