Mongolie Intérieure 内蒙古

La Mongolie Intérieure est l’une des cinq régions autonomes de Chine au statut particulier comme le Xinjiang (Turkestan Oriental). Il ne faut pas confondre cette province avec la République de Mongolie, le pays voisin qui occupe l’extrême nord de la Chine.

La particularité de sa position géographique a conféré à la Mongolie intérieure de riches ressources touristiques. Elle est située à une altitude moyenne de plus de 1000 mètres au-dessus du niveau de la mer, la Mongolie intérieure est fascinante pour son paysage naturel unique.

Vous pouvez voir les vastes étendues de désert qui s’étendent dans toute la région. Certains des déserts célèbres incluent le désert de Badanjilin, le désert de Tenger et la baie de sable de Xiang Sha Wan.

Découvrir la Mongolie intérieure de Chine, c’est partir à la rencontre des peuples nomades occupant les grands espaces, qui ont su à travers les siècles, préserver leurs traditions et le respect d’une nature superbe. Ne ratez pas l’occasion de dormir sous une yourte, comme le veut la tradition !

La Mongolie intérieure est riche de ses atouts naturels et de ces colonies nomades plus que de beaux bâtiments architecturaux. Sauvage et préservée, elle plaira particulièrement aux amoureux de la nature et de l’aventure!

Mongolie Intérieure : informations générales

Superficie : 1, 180,000 km²
Température moyenne annuelle : 15 degrés
Géographie : Nord de la Chine, massifs, désert de Gobi et steppes.
Population : 2 400 000 hab. (2018)
Altitude : 1 000 m en moyenne
Minorités ethniques : Les Mongols
Économie : L’élevage, La sylviculture et la chasse, mine de terres rares

belle-mongolienne

Une belle mongolienne. Crédit photo : aseay0 

Où se situe la Mongolie intérieure?

La Mongolie est une vaste région au Nord de la Chine étendue en largeur le long de la frontière avec la Mongolie. Elle est bordée d’Ouest en Est par le Gansu, le Ningxia, le Shanxi, le Hebei et le Liaoning.

Comment s’y rendre?

La capitale de la Mongolie Intérieure, Hohhot dispose d’un aéroport desservi quotidiennement à partir de Shanghai et Pékin. La gare propose quant à elle plusieurs liaisons ferroviaire et train express en provenance de Pékin (prévoir 10h de trajet) et Datong (4h). Si vous venez de Shanghai par le train, une correspondance sera à prévoir à la gare de Pékin.

paysage-mongolie-chine

La Mongolie est connue pour ses chevaux. Crédit photo  Peter & Xiao Harris

Quand partir à Mongolie Intérieure?

La région autonome de Mongolie-Intérieure possède un climat continental humide avec un hiver sec. Sa température annuelle moyenne se situe aux alentours de 10°C. En général, la température augmente très vite au printemps qui est également une saison marquée par des vents réguliers. L’été est très court, mais il fait très chaud et pleut souvent. En automne, la température baisse rapidement avec des gelées précoces. L’hiver est très marqué, toujours long et froid.

Voici les températures et précipitations au cours de l’année:

Températures et pluies dans la Mongolie Intérieure

Mongolie Interieure Temperature Ciel Chine

Que voir et que visiter dans la Mongolie Intérieure et ses environs

La Mongolie intérieure est réputée pour ses déserts comme  le désert de Badanjilin et le désert de Tenger.  Une aventure dans le désert et une nuit dans une yourte traditionnelle sera sans doute une expérience inoubliable! Il existe également de vastes zones de prairies et de steppes dans toute la province qui appellent à la randonnée, comme la prairie de Xilamuren.

La Mongolie intérieure possède également des lacs magnifiques dans le nord-ouest, tels que le lac Hulun et le lac Bell.

La forêt de Populus Euphratica à Ejina est aussi un incontournable si vous visitez la Mongolie intérieure en automne. A cette période, les feuilles jaunissent et toute la forêt s’illumine.

Bien sûr un séjour en Mongolie intérieure ne serait être complet sans une nuit sous yourte!

mongolie-interieure

Yourte mongole. Crédit photo : Peter & Xiao Harris

Un peu d’histoire

L’histoire de la Mongolie, vaste territoire habité par des populations nomades très mobiles et largement ouvertes sur ses puissants voisins, s’est traduite plus que partout ailleurs dans le monde par des phases multiples de conquêtes, d’unifications et d’alliances.

À partir du 3ème siècle avant JC, les Xiongnu (desquels descendraient les Huns et leur chef Attila) se lancèrent dans la conquête de leurs voisins du Sud, les Chinois. Ce conflit qui durera des siècles, sera à l’origine de la construction de la Grande Muraille de Chine.

Les différentes ethnies Mongoles prirent la suite des Xiongnu, se regroupant progressivement jusqu’à donner naissance à un Empire d’une étendue et d’une puissance rarement égalée, au 13ème siècle.

Genghis Khan, chef des hordes de tribus nomade

L’histoire de la Mongolie est symbolisée par le mythique Genghis Khan qui, à la tête des hordes de tribus nomades réunifiées sous sa bannière, a conquis au 13e siècle le plus vaste empire que la terre ait jamais connu. Son petit fils, Kubilai Khan, après avoir achevé la conquête du sud de la Chine, devient le premier empereur de la dynastie Yuan.

Ses successeurs envahirent l’Asie Centrale, la Chine, le Moyen-Orient et la Russie. Ils poussèrent leurs conquêtes à l’Ouest jusqu’en Autriche, à l’Est ils tentèrent en vain de conquérir le Japon, la Birmanie au Sud à l’Ouest, et allèrent même jusqu’en Indonésie.

L’Empire Mongol s’étendait à son apogée sur environ 33 millions de km². Cet empire amorça son déclin à partir de 1368 , avec la perte de ses territoires chinois.

C’est à partir du XVIe siècle, sous le règne d’Altan Khan, que les Mongols se convertirent au bouddhisme tibétain.

Au XVIIème siècle, ils tombèrent sous la pression des Mandchous qui fut le point de départ de la division entre Mongolie Intérieure qui fut intégrée à l’empire chinois et la Mongolie Extérieure indépendante.

La gastronomie de la province

La cuisine mongole est une cuisine plutôt simple qui repose principalement sur les animaux d’élevage qui sont exploités pour leur viande, leur gras ou les laitages. Le millet est la principale céréale de Mongolie, mais l’orge et le blé sont également utilisés à l’inverse des fruits et légumes qui sont quasiment absents de leur cuisine.

Parmi les spécialités locales renommées :

  • La fondue mongole : La viande est cuite dans un bouillon. Ce procédé qui a fortement influencé la cuisine chinoise où chaque région dispose de sa propre spécialité de fondue.
  • Les buuz : C’est le repas favori des mongols. Ce sont des raviolis à la viande de mouton ou de bœuf, aux oignons et au gras.