Mongolie Intérieure 内蒙古

La Mongolie Intérieure est l’une des cinq régions autonomes de Chine au statut particulier comme le Xinjiang (Turkestan Oriental). Il ne faut pas confondre avec la République de Mongolie, le pays voisin qui occupe l’extrême nord de la Chine. La région, principalement désertique, est notamment couverte par le désert de Gobi et a pour capitale Hohhot. La Mongolie intérieure, c’est partir à la rencontre des peuples nomades occupant les grands espaces, ces mêmes nomades qui auront su à travers les siècles, préserver leurs traditions et le respect d’une nature superbe. Le voyageur en Mongolie intérieure se devra d’ailleurs de vivre l’expérience de dormir sous une yourte, comme le veut la tradition !

Mongolie Intérieure informations pratiques

Superficie :1, 180,000 km2
Temperature moyenne annuelle :15 degrés
Géographie :Nord de la Chine, massifs, désert de Gobi et steppes.
Population :2 400 000 hab. (2018)
Altitude 1 000 m en moyenne
Minorités ethniques :Les Mongols
Économie :L’élevage, La sylviculture et la chasse,mine de terres rares

Quand partir à Mongolie Intérieure

La région autonome de Mongolie-Intérieure possède un climat continental humide avec un hiver sec. Sa température annuelle moyenne est 1~10°C, En général, au printemps la température augmente très vite et il fait beaucoup du vent. L’été est très court, mais il fait très chaud et pleut souvent. En automne, la température baisse rapidement avec des gelées précoces. L’hiver est toujours long et froid.

Températures et pluies à Mongolie Intérieure

Mongolie Interieure Temperature Ciel Chine

Un peu d’histoire de Mongolie Intérieure

L’histoire de la Mongolie, vaste terre habitée par des populations nomades très mobiles et largement ouvertes sur ses puissants voisins, est faite – plus que partout ailleurs dans le monde – de conquêtes, d’unifications et d’alliances…
Dès le 3ème siècle avant JC, les terribles Xiongnu (desquels descendraient les Huns et leur chef Attila) se lancent dans une lutte contre leurs voisins du Sud, les Chinois, qui durera des siècles et justifiera même la construction de la Grande Muraille de Chine.

Les différentes ethnies Mongoles prireent la suite des Xiongnu, se regroupant progressivement jusqu’à donner naissance à un Empire d’une étendue et d’une puissance rarement égalées, au 13ème siècle.

L’histoire de la Mongolie est dominée par la stature mythique de Genghis Khan qui, à la tête des hordes de tribus nomades réunifiées sous sa bannière, a conquis au 13e siècle le plus vaste empire que la terre ait jamais connu. Ses successeurs ont conquis l’Asie Centrale, la Chine, le Moyen-Orient et la Russie… Ils poussèrent à l’Ouest jusqu’en Autriche, à l’Est ils attaquèrent (en vain) le Japon, la Birmanie au Sud, et allèrent même jusqu’en Indonésie.

L’Empire Mongol couvrira à son apogée jusqu’à environ 33 millions de kilomètres carrés. Cet empire commença à s’effondrer en 1368 , avec la perte de la Chine.

Au XVIe siècle, sous le règne d’Altan Khan, les Mongols se convertirent au bouddhisme tibétain.

Un siècle plus tard, ils tombèrent sous la domination des Mandchous. C’est à cette époque que remonte la séparation entre Mongolie Intérieure et Extérieure (l’actuelle Mongolie indépendante).

La gastronomie de la Mongolie Intérieure

La cuisine mongole est une cuisine assez simple. La majorité de la nourriture provient des animaux, que ce soit pour leur viande, leur gras ou les laitages qu’ils produisent. Le millet est la principale céréale de Mongolie, mais l’orge et le blé sont également utilisés. Les fruits et légumes sont quasiment absents de leur cuisine.

Parmi les spécialités locales renommées :

  • La fondue mongole : La viande est cuite dans un bouillon. Procédé qui a fortement influencé la cuisine chinoise.
  • Les buuz : C’est le repas favori des mongols. Ce sont des raviolis à la viande de mouton ou de bœuf, aux oignons et au gras.

Que voir et que visiter à Mongolie Intérieure et ses environs