TOP 10 plats populaires Chine

TOP 10 plats populaires Chine

Bonjour à tous les gourmands et amoureux de la cuisine Chinoise ! Nous vous présentons ici notre sélection de plats populaires Chine ! Vous trouverez une description de chaque spécialité incontournable avec quelques explications sur leurs origines historiques et géographiques.

Quel est le plat préféré des Chinois ? Quel est le plat typique de la Chine ?

Voici une petite liste des 10 meilleurs plats typiques chinois que l’on peut trouver en fonction des rĂ©gions ainsi que quelques idĂ©es d’adresses pour pouvoir dĂ©guster les meilleures recettes chinoise.

Le porc Aigre doux

Le premier de notre liste des 10 plats populaires Chine est une recette typique qui allie le sucrĂ© et le salĂ©. C’est vraiment un met classique et dĂ©licieux de la gastronomie Chinoise.

porc-aigre-doux-chine

Probablement originaire de la rĂ©gion de Shanghai, le porc aigre-doux est un plat chinois composĂ© de morceaux de porc que l’on a fait mariner avant de la frire jusqu’Ă  ce qu’ils soient croustillants Ă  l’extĂ©rieur et tendres Ă  l’intĂ©rieur. Les morceaux de viande sont ensuite mĂ©langĂ©s avec une sauce rouge vif, aigre-douce et des lĂ©gumes tels que les carottes, le poivron vert et les oignons. Une variante allĂ©chante est celle avec l’ananas pour un goĂ»t encore plus prononcĂ© de sucrĂ© salĂ©.

Le plat a ses origines dans la cuisine cantonaise du 18Ăšme siĂšcle et c’est toujours un plat extrĂȘmement populaire dans la rĂ©gion.

Cuisinez chez soi le porc aigre doux n’est pas si difficile, voici une recette Ă  essayer Ă  la maison!

Le riz cantonais

Parmi les 10 plats populaires Chine, ce plat, au delĂ  d’ĂȘtre une recette savoureuse et relativement aisĂ©e Ă  concevoir est aussi un petit morceau d’histoire. Il figure sur toutes les cartes des restaurants chinois de France : le fameux « riz cantonais ». Et pourtant, contrairement Ă  ce que son nom indique, il ne vient pas de Canton.

En effet, le terme riz cantonais est arrivĂ© en France dans les annĂ©es 1950, au moment de la migration d’une importante population chinoise. Beaucoup de ces nouveaux arrivants ont ouvert des restaurants sans ĂȘtre forcĂ©ment des cuisiniers professionnels. Ils ont bricolĂ© des recettes qui Ă©taient Ă  mi-chemin entre les saveurs chinoises et europĂ©ennes. Le « riz cantonais » en est l’illustration.

Ce qui correspond le mieux pour la description du riz cantonais est un riz sautĂ© avec des Ɠufs, des lĂ©gumes, des morceaux de jambon et parfois des crevettes. Pour donner une couleur brune au riz on utilise de la sauce soja lors de la cuisson.

Tofu Ma Po

Le tofu Ma Po est l’un des nourritures chinoises les plus cĂ©lĂšbres de la cuisine du Sichuan, avec une histoire de plus de 100 ans. Sa popularitĂ© s’est Ă©tendue Ă  l’ensemble de la Chine, il s’agit vraiment d’un mets dĂ©licieux.

Le caractÚre Ma décrit un goût épicé et piquant qui provient de la poudre de poivre, un type de condiment habituellement utilisé dans la cuisine Chuan.
La recette se compose de tofu marinĂ© dans une sauce Ă©picĂ©e Ă  base de douban (fĂšves fermentĂ©es et pĂąte de piment) , de douchi (haricots noirs fermentĂ©s) et de la viande hachĂ©e. Le tofu laiteux est ensuite enrichi de bƓuf et d’oignons verts hachĂ©s.

Le nom Ma PO est liĂ© Ă  une vieille femme nommĂ©e Chen Po qui dirigeait une entreprise de tofu. Elle Ă©tait si douĂ©e que les autres fabricants de tofu et propriĂ©taires de restaurants l’enviaient. Ils l’appelaient d’un nom discriminatoire « Ma Po ». IndiffĂ©rente, elle nomma le plat qu’elle avait inventĂ© « Tofu Ma Po ».

L’histoire de ce plat chinois remonte Ă  la dynastie Qing en 1644, au cours de laquelle la soupe Won Ton Ă©tait apprĂ©ciĂ©e par les riches familles de nobles et de marchands. A la fin de la Seconde Guerre mondiale, elle devint de plus en plus populaire.

Les bouchées ou raviolis vapeurs

raviolis-vapeurs-chine

Image de Jonathan Valencia from Pixabay

Originaire de la province Henan, C’est un plat traditionnel chinois Ă©galement connu sous le nom de dumpling. Il existe plusieurs sortes de raviolis et on les distingue selon leurs cuissons. Pour la prĂ©paration de la pĂąte Ă  ravioli il faut simplement de la farine et de l’eau chaude. . Pour la farce, on utilise de la viande, du chou chinois, de la coriandre, de la ciboulette, du gingembre et de l’huile de sĂ©same. Il faut rassembler les ingrĂ©dients et les passer au mixeur puis les dĂ©poser au centre de la pĂąte, et enfin les fermer en forme de demi-lune. Pour terminer, il suffit de pincer le bord de la pĂąte et de les cuire.

Lors de la dĂ©gustation, le ravioli est accompagnĂ© d’une petite sauce composĂ©e d’un mĂ©lange de vinaigre et de sauce soja. S’il en reste aprĂšs le repas, on peut les passer Ă  la poĂȘle pour ĂȘtre consommĂ© pendant le repas suivant.

Le ravioli chinois porte une histoire vieille de 1800 ans. Un ancien grand mĂ©decin du nom de ZHANG Zhongjing rentrant dans sa ville natale a crĂ©Ă© les raviolis vapeurs . A son arrivĂ©e, c’était en hiver et beaucoup de gens Ă©tait frigorifiĂ©s et affamĂ©s. Il eu alors l’idĂ©e de farcir les pĂątes avec de la viande de mouton et des plantes mĂ©dicinales. Depuis ce temps-lĂ , le ravioli chinois est devenu une tradition durant le solstice d’hiver en mĂ©moire de ce grand mĂ©decin. C’est un des plats populaires Chine favoris des locaux!

Voici une recette du raviolis vapeurs.

Le canard laqué

canard-laqué-chine

Originaire de Pékin, il semble Impossible de séjourner dans la capitale sans goûter à son mets le plus significatif. Connu dans le monde entier, il est autrement nommé le Beijing kaoya.

L’histoire de ce plat remonte Ă  la dynastie des Ming (1368-1644), il y a 600 ans. C’est Ă  cette Ă©poque que le canard laquĂ© devient une recette de renom, notamment grĂące Ă  l’empereur Qianlong, dont c’Ă©tait le plat prĂ©fĂ©rĂ©.

Éclat du laquage, croustillant de la peau, moelleux de la chair, subtilitĂ© des Ă©pices
 Tout comme un grand vin, le canard laquĂ© Ă  la pĂ©kinoise est un plat qui raconte une histoire et plonge ses racines dans un terroir immĂ©morial. Cuisiner un canard laquĂ© de maniĂšre traditionnelle requiert du temps et de l’expĂ©rience, nous ne vous indiquerons pas ici comment le cuisiner mais vous encourageons fortement Ă  y gouter!

Cuisiner un canard laqué est donc tout un art. Mais tout les ingrédients en Europe sont disponibles. Alors si vous voulez cuisiner un des 10 plats populaires en Chine, voici une recette du canard laqué chinois!

Poulet impérial

poulet-imperial-chine

Ce plat n’est pas le plus connu en occident mais il est assurĂ©ment dĂ©licieux. Cette recette est originaire de la rĂ©gion du Shandong. Elle consiste en un savant mĂ©lange de poulet, de cacahuĂštes, de lĂ©gumes et de piment. Le poulet impĂ©rial est un plat Ă©picĂ© avec diffĂ©rentes variations.

Le poulet impérial est connu sous plusieurs nom comme le poulet Kung Pao ou encore le poulet Gong Bao.

Voici une anecdote amusante sur l’histoire du nom du poulet Gong Bao. Elle est liĂ©e Ă  un homme, monsieur Ding BaoZhen alors inspecteur impĂ©rial sous la dynastie des Qing, il fut ensuite promu gouverneur de la province du Sichuan, en chinois « Gong Bao ». Il apprĂ©ciait les plats pimentĂ©s faits Ă  base de poulet et de cacahuĂštes. Il demandait souvent Ă  son cuisinier de rĂ©aliser ce style de plat et celui-ci crĂ©a une recette dĂ©licieuse. Ainsi naquit le nom de Poulet Gong Bao.

Voici la bonne recette du Poulet impérial

Les rouleaux de printemps

Le rouleau de printemps chinois est un des plats les plus apprĂ©ciĂ©s dans le monde. Sa recette est trĂšs populaire et apprĂ©ciĂ©e en Chine. Le principe de prĂ©paration est simple et tourne autour de 5 Ă©lĂ©ments principaux : des protĂ©ines, des lĂ©gumes, des herbes aromatiques, des vermicelles de riz et les galettes de riz. On roule l’ensemble des ingrĂ©dients dans la galette.

rouleaux de printemps

En France, la version du rouleau de printemps est plutÎt celle Vietnamienne, il se mange froid, sa garniture est composée principalement de légumes crus, de crevettes et de porc.
En Chine, le rouleau de printemps ressemble plutĂŽt Ă  ceux qu’on appelle « pĂątĂ©s impĂ©riaux » en France (c’est Ă  dire que c’est frit).
Son nom chinois est : chĆ«n juǎn (chĆ«n: printemps; juǎn: rouler ou rouleau). La farce de Chun Juan est plutĂŽt sucrĂ©e au nord de Chine (pĂąte de haricot rouge par exemple) et salĂ©e au sud.

Le rouleau de printemps Ă  la chinoise Ă©tait Ă  l’origine une sorte de « snack » consommĂ© Ă  l’extĂ©rieur lors des visites au cimetiĂšre pour le nettoyage printanier des tombes. Les ingrĂ©dients Ă©taient emballĂ©s dans une crĂȘpe cuite d’avance dont la composition variait selon la rĂ©gion.

Les nems

C’est peut-ĂȘtre LE plat symbolique de la Chine pour les occidentaux, et plus particuliĂšrement de l’Asie en gĂ©nĂ©ral. En effet qui, en France lors d’une visite au restaurant Chinois, qui n’as pas goĂ»tĂ© Ă  ce plat cĂ©lĂšbre!

Les nems Chine

Pour cuisiner un nem, on prĂ©pare une garniture faite gĂ©nĂ©ralement de vermicelle de riz, de viande, de champignons et de diverses herbes que l’on roule dans une galette de riz. A la diffĂ©rence des rouleaux de printemps, il faut faire frire le nem. Le plat s’accompagne gĂ©nĂ©ralement de feuilles de salades et de sauce soja.

Cependant il est bon de prĂ©ciser que le nem est en fait d’origine Vietnamienne. Le nem vietnamien provient plus particuliĂšrement du nord du Vietnam, oĂč ils sont apparus dans les annĂ©es 1740. C’est lĂ -bas que ces petits rouleaux frits et farcis ont Ă©tĂ© inventĂ©s.

Voici la bonne recette de nems

La soupe Won Ton

Parmi les 10 plats populaires chinois, la soupe Won ton est un standard de la cuisine chinoise, un met succulent et original qui surprend les papilles. Celle ci est faite Ă  partir de bouillon de poulet assaisonnĂ© avec des won tons farcis. Les won tons sont un Ă©quivalent asiatique des raviolis ou des tortellini pliĂ©s autour d’un mĂ©lange de viande Ă©picĂ©e.

soupe-won-ton-chine

Cette recette demande du porc hachĂ© comme base de garniture. D’autres viandes ou protĂ©ines peuvent ĂȘtre substituĂ©es, comme les crevettes, le poulet la dinde, ou mĂȘme le bƓuf hachĂ©.

Hotpot – fondue chinoise

Le dernier des 10 plats populaires Chine est le hot-pot chinois. Il Ă©galement connu sous le nom de fondue chinoise. Il est l’un des plats les plus populaires en Chine. Le plat s’organise autour d’un rĂ©cipient en mĂ©tal avec du bouillon frĂ©missant, on le place au centre d’une table et on y insĂšre toute sorte d’ingrĂ©dients crus. Les gens peuvent ajouter et cuire les ingrĂ©dient Ă  leur guise. Ce plat est trĂšs apprĂ©ciĂ© de par son cĂŽtĂ© convivial, un peu Ă  l’image de la raclette ou de la fondue savoyarde en France!

fondue chinoise

En outre, un autre avantage de la fondue chinoise est que c’est un «repas sain». L’Ă©bullition est meilleure que la friture. Manger des potĂ©es chaudes peut rĂ©chauffer le corps et amĂ©liorer la circulation en hiver. Il peut aussi augmenter la transpiration pour aider Ă  rĂ©guler le corps en Ă©tĂ©. Certains assaisonnements utilisĂ©s dans les hot-pot peuvent aider Ă  soulager certaines maladies mineures comme le rhume, les sinus bloquĂ©s et les maux de tĂȘte.

Nous vous souhaitons de vous régaler de ces plats chinois populaires lors de votre prochain voyage en Chine ! Si vous souhaitez également connaßtre les 10 plats populaires du Vietnam cliquez sur le lien.

La cuisine chinoise traditionnelle est trĂšs saine et diversifiĂ©e et c’est l’une des raisons pour laquelle vous devez visiter la Chine! Vous connaissez maintenant les plats incontournables Ă  goĂ»ter pendant votre voyage en Chine. Quel est celui-ci qui vous donne le plus l’eau Ă  la bouche?

Partager cet article sur

Vous aimeriez


Contactez-nous pour organiser votre circuit sur-mesure, ou consulter ci-dessous notre sélection de circuits en Chine.