Canton 广东

Canton ou Guangzhou est la capitale de la province du Guangdong dans le sud De la Chine. Avec les villes de Shenzhen, de Foshan, de Dongguan, de Zhongshan et de Jiangmen, elle forme la mégalopole chinoise du delta de la Rivière des Perles.

C’est l’une des premières villes a voir bénéficié de la politique de réforme et d’ouverture depuis 1978. Grâce à sa belle implantation (située au delta de la rivière des Perles à proximité de Hongkong et Macao), Canton joua un rôle de pionnier dans développement économique du pays. On y trouve de nombreuses entreprises qui offrent beaucoup d’opportunités d’emploi. Cela attira beaucoup de migrants et permit à Canton de devenir la 3ème ville la plus peuplée du pays dernière Shanghai et Pékin.

Malgré sa modernisation rapide, une grande partie de la métropole vibre toujours à une allure agréable et calme. Les rues étroites et verdoyantes cachent des temples et des mosquées, des patrimoines de l’époque coloniale, des restaurants traditionnels etc.

Canton informations pratiques

Superficie :74,344 km2
Temperature moyenne annuelle :20-22 degrés
Géographie :Située au delta de la rivière des Perles
Population14, 904,400 hab. (2018)
Altitude 43 m
Économie Industrie de transformation et de fabrication, maroquinerie, textile

Quand partir au Canton

Canton possède un climat subtropical humide chaud sans saison sèche avec beaucoup de soleil et de pluie. Les étés longs, humides et torrides contrastent avec les hivers courts doux et ensoleillés. La pluviométrie est concentrée pendant la saison des pluies d’avril à début septembre. Au plus fort de l’été, entre juin à septembre, on rentre dans la période la plus chaude qui chaque année, voit arriver plusieurs typhons.

Le meilleur moment pour visiter Guangzhou se situe l’automne et l’hiver (d’octobre à mars de l’année suivante). En janvier, à la différence des villes du Nord de la Chine, Guangzhou se transforme en un vaste domaine de fleurs avec leurs marchés essaimés un peu partout dans la ville.

Températures et pluies au Canton

Canton Temperature Ciel Chine

Un peu d’histoire du Canton

Selon la légende, Canton serait la ville des chèvres descendues du ciel avec des Immortels, d’où la métaphore chinoise de « cité des Cinq Béliers » pour la désigner. Des béliers qui sont en fait des chèvres.

Canton, ou Guangzhou, fut à ses débuts dénommée Panyu, un nom emprunté à la dénomination de deux montagnes entourant la ville actuelle, Pan et Yu. Son histoire commence lors de la conquête de la région durant la dynastie Qin. Panyu commença son expansion lorsque la ville devint la capitale du Royaume Nanyue en 206 av. J.-C.; ce dernier incluant à l’époque une partie de ce qui constitue aujourd’hui le Vietnam. La dynastie des Han annexa le Royaume Nanyue en -111 et Panyu devint une capitale de la province du Guangdong. En 226 apr. J.-C., Panyu devint le siège de la préfecture de Guang et son nom fut changé en Guangzhou en 226.

Du fait de sa proximité géographique avec la Mer de Chine méridionale, Canton devint rapidement la ville chinoise la plus ouverte sur le monde extérieur. Sous la dynastie Tang de 618 à 907 après Jésus Christ, l’empire chinois s’internationalisa avec l’afflux de marchands étrangers qui fit suite au rétablissement du contrôle chinois sur les routes de la soie, après les conquêtes militaires de l’empereur Taizong (626-649). Avec l’arrivée de commerçants arabes, le commerce se développa avec le Moyen-Orient et le Sud-Est asiatique. Au IXème siècle, la population étrangère de la ville de Canton était estimée à 100 000 personnes.

Au 16ème siècle, les Portugais s’établissent alors sur l’île de Shamian en face de Canton. Ils furent les premiers Européens à arriver dans cette région et établirent dès 1517 un monopole sur le commerce extérieur grâce à leur comptoir commercial. Après le déclin portugais, d’autres nations européennes tentèrent de s’implanter dans la région afin de commercer avec la Chine. Les Britanniques d’abord puis les Français à partir de 1685 s’établirent à Canton avec la Compagnie française des Indes orientales

Au cours de l’invasion japonaise, la ville subit dès l’automne 1937 de violents bombardements stratégiques sur des objectifs civils, conduisant à une résolution de blâme de la Société des Nations à l’encontre du Japon. L’armée impériale y implanta également l’unité de recherche bactériologique 8604, une filiale de l’unité 731, où des médecins japonais pratiquaient des expérimentations sur des cobayes humains.

Elle a été l’une des premières villes à s’ouvrir aux investissements étrangers du début des années 1980. La proximité de Hong Kong a favorisé l’émergence de tout le Guangdong.

La foire internationale de Canton, qui se tient deux fois par an (avril et octobre), est l’une des plus grandes foires commerciales du monde. On y négocie aussi bien du textile que de l’électronique.

La gastronomie du Canton

La cuisine cantonaise est la plus connue des huit grandes cuisines régionales de la Chine. Elle se caractérise par sa finesse, son attachement à la qualité et la saveur, et son goût relativement léger. Elle cherche à trouver l’harmonie entre saveur légère, fraîcheur et beauté. Ses ingrédients sont nombreux, ses décorations jolies et ses plats très diversifiés.

Parmi les spécialités locales renommées :

  • Porc Gulao (le porc à la sauce aigre-douce) : c’est un plat très apprécié par beaucoup d’étrangers à Canton. On utilise une viande sans os, qu’ils couvrent de farine de maïs pour former des boules de viande. Puis, ces boules sont frites à l’huile pour donner un goût croustillant. La viande est ensuite enrobée de sauce aigre-douce.
  • Poulet bouilli sans assaisonnement : C’est un célèbre plat familial local. Il se caractérise par son goût naturel et original, sa viande tendre et glissante, et sa saveur légère et fraîche.
  • Viande renversée et cuite à la vapeur avec le taro : c’est un plat célèbre et traditionnel dans le delta de la rivière des perles. Ce plat est confectionné à partir de taro et de porc. Le plat est confectionné selon cet ordre de cuisson : blanchir, frire à l’huile et cuire à la vapeur. Le procédé de préparation est aussi long que compliqué. Le taro absorbe l’huile et la saveur de la viande de porc persillée. Cette dernière est alors moins grasse et donne un goût doux et délicieux au plat.
  • Soupe de courge cireuse : C’est un des plats classiques de la cuisine de Canton. Ce plat se caractérise par sa couleur blanche, sa courge cireuse tendre et moelleuse, sa saveur aromatique et sa soupe claire et fraîche. Cette soupe est cuite en ragoût et confectionnée à partir de 8 matières, surnommées les 8 trésors, qui sont cuites avec le bouillon dans une courge cireuse découpée en forme de bol.

Un petit lien qui vous permettra de découvrir toutes les subtilités de la cuisine du Guangdong. https://www.youtube.com/watch?v=g9pjGk1eCZk

Que voir et que visiter au Canton et ses environs

Les circuits et voyages incluant Canton

Gastromonie-Chinoise

Canton la dynamique. Entre modernité et traditions – 3 Jours

Incontournables | Canton
Centre économique essentiel de la Chine, Canton doit aussi sa renommée pour sa cuisine riche en saveurs.