Xinjiang 新疆

Le Xinjiang, officiellement la Région autonome ouïghoure du Xinjiang, est l’une des cinq régions autonomes de Chine. La province est reconnue comme étant « la province du chant et de la danse ». Elle est également réputée pour ses traditions populaires uniques en leur genre issues de leurs origines turques.

La province du Xinjiang a joué un rôle important dans l’histoire chinoise en tant que porte d’entrée de la Route de la Soie vers l’Ouest. C’est un immense territoire qui occupe environ un sixième de la Chine! Ses frontières internes s’étendent avec la province du Gansu à l’est, la province du Qinghai et le Tibet au sud-est, la Mongolie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Afghanistan, le Pakistan, l’Inde et la Russie la bordent sur ses frontières extérieures.

Cette position géographique particulière fait de la province un carrefour culturel exceptionnel.

Si vous voulez visiter une province naturellement belle, imprégnée de culture d’Asie centrale, le Xinjiang est l’endroit parfait en Chine. Le Xinjiang est réputé pour ses vastes déserts et ses zones naturelles de haute montagne. Pour les touristes, il existe de nombreux endroits naturels, culturels et historiques à visiter.

Xinjiang : informations voyage

Superficie : 1, 664,000 km²
Température moyenne annuelle : 18 degrés
Géographie : Au Nord-Ouest de la Chine.
Population : 24 800 000 hab. (2010)
Altitude : 1 894 m
Minorités ethniques : Principalement peuplé de Ouighours et de Hui, on trouve également des minorités Kazhak, Hui, Mongols et Kirghizes.
Économie : Agriculture, Minerais, Pétrole et Gaz.

Où se trouve le Xinjiang?

Le Xinjiang se trouve à extrême ouest de la Chine. Il s’étend sur 1 660 001 km² soit un sixième du territoire chinois et possède une frontière commune avec huit pays : La Mongolie, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, l’Afghanistan, le Pakistan, la Russie et l’Inde

Quand partir dans le Xinjiang?

Sur le plan climatique, le Xinjiang est caractérisé par un climat continental tempéré. Les saisons sont marquées par un fort ensoleillement, peu de précipitations et un air sec qui sont sources d’aridité sur la majeure partie du territoire. Les amplitudes thermiques quotidiennes sont importantes avec de la fraîcheur la nuit et une chaleur intense la journée. Mieux vaut ajouter quelques vêtements chauds dans sa valise quand on compte se rendre dans la région.

Si vous voyagez ici, il vaut mieux d’éviter l’hiver, en décembre et janvier qui sont les mois les plus froids avec des températures descendant régulièrement à moins 20 degrés dans le bassin de Dzoungarie. Le mois de juillet est le mois le plus chaud de l’année, la température moyenne à Turfan, surnommée « la terre de feu » est de 33 degrés.

Comment s’y rendre?

Le plus simple est de s’y rendre en avion via l’aéroport d’Urumqi qui est raccordé avec l’ensemble des grandes villes chinoises. La capitale du Xinjiang dispose également d’une gare et le recours au train peut être judicieux si on part des régions avoisinantes.

Par avion

Le seul aéroport international est l’aéroport international d’Urumqi. Kashgar dispose d’un autre aéroport domestique avec des vols directs entre les deux villes.

En train 

Le train à grande vitesse est encore peu développé au Xinjiang. Il y a un TGV  entre Lanzhou et Urumqi qui prend environ 11 heures.

Le trajet en train régulier entre Xi’an et Urumqi dure entre 25 et 32 ​​heures. Ce sont des wagons-lits où vous pouvez dormir dans des couchettes ou des cabines. Entre Lanzhou et Urumqi, les trains normaux mettent 16 à 20 heures pour parcourir la distance.

Par la route

L’infrastructure routière se développe rapidement, elle est récente et en bon état.

Températures et pluies dans le Xinjiang

Xinjiang Temperature Ciel Chine

Un peu d’histoire…

Autrefois, le Xinjiang faisait partie de la Tartarie chinoise et de nombreuses ethnies y cohabitent depuis les diverses vagues de colonisations qui se sont succédées : Tokhariens, Sakas, Nomade, et Xiongnu etc.

Sous la dynastie des Han, les Chinois entrent dans le territoire du Turkestan oriental et affrontent les Xiongnu qui dominaient une grande partie de l’Asie Centrale de 200 av. J.-C. à 48 apr. J.-C. dont les Chinois craignaient l’invasion. L’empereur installa le protectorat des Régions de l’Ouest pour gérer la majeure partie de l’actuel Xinjiang.

Sous la dynastie des Tang, l’autorité centrale installa dès le VIIème siècle apr. J.-C. des gouverneurs militaires dans certaines villes sur la majeure partie de l’actuel Xinjiang. Les Tang perdirent le contrôle de la zone au VIIIème siècle au profit de l’Empire du Tibet (629 – 877) en pleine expansion.

Sous la dynastie des Qing, les empereurs menèrent plusieurs campagnes militaires contre les Dzoungars. Les victoires remportées par ces empereurs mandchous ont eu pour conséquence l’incorporation complète de la région à l’État chinois en 1759.

Après que l’empire mandchou fut renversé par les nationalistes chinois en 1911, la Province du Xinjiang est devenue une province intégrée à la République de Chine.

La gastronomie

La cuisine du Xinjiang reflète les différents styles de cuisine des nombreux groupes ethniques qui peuplent cette région. Elle fait particulièrement référence à la cuisine ouïghoure. Les ingrédients caractéristiques comprennent du mouton rôti, des brochettes, du poisson grillé et du riz. En raison de la population musulmane, la nourriture est principalement halal.

Parmi les spécialités locales renommées:

  • Le Xinjiang DaPanJi : Il se compose d’une énorme assiette de pommes de terre, de poivrons, d’un poulet entier (y compris les pattes et parfois la tête!) et de diverses épices.
  • Le pilaf ouïghour : Il est un mélange de carottes, de poivrons, de riz et de viande d’agneau cuite dans une quantité d’huile déraisonnable. Il faut un certain temps pour le préparer. Dans la plupart des restaurants, il n’est servi souvent que pour le déjeuner.
  • Les brochettes d’agneau du Xinjiang : Ils ne sont rien de plus que de la viande d’agneau embrochée, généralement avec une alternance de morceaux de viande et de graisse sur la brochette. Ils saupoudrent de cumin et de poivre pendant la cuisson au charbon (plus commun) ou de bois (plus authentique).
  • Lagman / BanMian : C’est un plat de viande, de légumes et d’huile cuit sur une assiette de nouilles.

Notre sélection d’hôtels

Découvrez notre sélection des meilleurs hôtels de charme situés à Xinjiang et sa région répondant à toute gamme de confort et de prix sur la page dédiée de notre site.

Cette sélection est le fruit de notre longue expérience et des retours positifs de notre clientèle. Merci de prendre en considération que sur certaines destinations plus reculées comme le Tibet, le choix des infrastructures et de la gamme de confort est parfois limité. Dans ce cas, nous nous efforçons de retenir les meilleurs établissements.

Que voir et que visiter dans le Xinjiang et ses environs

La province du Xinjiang possède une variété d’attractions culturelles et naturelles. Les villes sont un mélange intéressant de modernisme et de traditions. Il y a de grandes chaînes de montagnes boisées pour les randonnées aventureuses, le camping et les rencontres avec des ethnies.

Pour de superbes paysages de montagne,  les montagnes Tianshan, est une longue chaîne qui traverse la province au sud d’Urumqi d’est en ouest sont un incontournable. Les voyageurs aiment y faire de la randonnée et loger dans des yourtes dans la région de Nanshan. Un autre endroit pour la randonnée et les séjours en yourte se situe autour du pittoresque lac Heavenly.

Les anciennes villes de la Route de la Soie telles que Kashgar, Turpan, Urumqi et Dunhuang sont des trésors culturels et touristiques aux noms évocateurs.

Les circuits et voyages incluant le Xinjiang

La-route-de-la-soie

La route de la soie en Chine – De Kashgar à Xi’an – 15 Jours

Insolite | Xi’an, Zhangye, Jiayuguan, Dunhuang, et Urumqi
La Chine des déserts, des Ouïghours, des sites bouddhiques, des bazars et des minarets.

Zhangye.

Voyage Route de la Soie – 16 Jours

Incontournables | 2 380 € | Pékin, Xi’an, Zhangye, Jiayuguan, Dunhuang, Turfan, Kashgar et Urumqi
Voyage sur la route de la Soie et traverser les plus grands et plus arides déserts d’Asie centrale.