Le Sichuan 四川

Au nord du Yunnan, la région du Sichuan se caractérise par un contraste important entre les plaines agricoles des environs de Chongqing et les zones de haute montagne pouvant culminer à plus 7000m. Randonnées en montagne, parcs naturels, sites religieux majeurs, zoo dédié aux pandas à Chengdu ou bien musée de la civilisation de l’âge du bronze de Sanxingdui offrent au voyageur un grand nombre de possibilités pouvant s’accorder à tous les goûts. Le Sichuan est aussi un haut lieu de la gastronomie chinoise et réputé pour ses plats savoureux et épicés.

Sichuan informations pratiques

Superficie : 486,000 km2
Temperature moyenne annuelle : 16-18 degrés
Géographie :Située entre le plateau Tibet et la plaine du fleuve Yangtsé. La province se divisé en trois : les hautes montagnes du sud-ouest, le haut-plateau du nord-ouest et les plaines de l’est.
Population: 83, 410,000 hab. (2018)
Altitude : 1 000-2000 m
Minorités ethniques : Han, Yi, Qiang, Tibétain, Miao and Kejia etc.
Économie : Agriculture, ressources biologiques et minérales

Quand partir au Sichuan

Le Sichuan est une vaste région aux reliefs très marqués présentant trois zones climatiques bien distinctes.

La région de Chengdu dispose d’un climat assez chaud et humide. Les nuages ayant tendances à s’accumuler sur les contreforts des plateaux tibétains.

Les plateaux Tibétain sont souvent plus ensoleillés mais aussi plus froids du fait de l’altitude. L’amplitude thermique journalière peut être très importante, il est donc recommandé de prévoir des vêtements chauds dans votre valise.

La vallée de Jiuzhaigou quant à elle est typique des climats subtropicaux chinois avec une période de mousson s’étalant de mai à septembre. Les pluies peuvent être parfois quotidiennes mais les journées entièrement pluvieuses se situent plutôt en Juillet et août. Pour cette région, mieux vaut éviter le début du mois d’octobre pendant les vacances officielles pour éviter le flux de massif de touristes chinois venus admirer les paysage automnal.

Globalement, les périodes les plus propices au tourisme dans le Sichuan se situent au printemps et à l’automne.

Températures et pluies à Sichuan

Sichuan Temperature Ciel Chine

Un peu d’histoire du Sichuan

Sur le plan archéologique, le Sichuan fait partie des régions portant la trace d’une occupation très ancienne par le genre Homo il y a deux millions d’années dans le comté de Wushan. La période néolithique apporte également la preuve de l’émergence des premiers peuples sédentarisés comme sur les sites de Yingpanliang à Guangyuan, Pianduishan à Mianyang et Daxi à Wushan.

Les plus anciennes traces de civilisation en Chine viennent de la culture de Sanxingdui (1700-1000 av. J-C) qui est mondialement reconnue pour son travail du bronze très singulier. Ce sont les premiers vestiges du royaume de Shu dans la région de Chengdu dont l’existence était contestée jusqu’aux découvertes archéologiques de 1986 dans un petit village appelé Sanxingdui, dans le district de Guang’an.

A l’époque des royaume combattants (475-221 av. J-C), l’ingénieur Li Bing mis en place un système d’irrigation efficace dans la plaine du Chuanxi permettant ainsi un essor sans précédent de l’agriculture et qui servit de modèle par la suite au sein de l’empire et sa politique d’unification du territoire.

Jusqu’au 3ème siècle, le Sichuan constitua un royaume indépendant et contestataire, source de nombreux conflits avec le pouvoir central avant qu’il ne soit finalement rattaché à l’empire sous la dynastie Qin qui vint y établir leur capitale au cours du 3ème siècle.
À partir des dynasties Sui et Tang, le pouvoir central de la Chine s’est accrue. Les politiques ethniques ouvertes ont permis des échanges plus étroits entre différentes nationalités, facilitant les échanges culturels et l’intégration entre eux.

En tant que point de départ de l’ancienne route du thé et de la route de la soie du Sud, le Sichuan a encore renforcé ses relations économiques avec l’empire et d’autres régions asiatiques ou extérieures allant jusqu’à l’Europe et l’Afrique.
Aux premières années de la dynastie des Song du Nord, Jiaozi, le papier-monnaie le plus ancien au monde est apparu dans le Sichuan qui devint la région la plus prospère du pays.

Au cours des dynasties Tang et Song, la succession des lettrés a permis de faire progresser les cultures traditionnelles et l’épanouissement artistique parmi lesquels Chen Zi-ang, Li Bai, Du Fu, Su Dongpo sont devenus les représentants du Culture Shu.

En 1279, la dynastie des Song du Sud périclita avant que les cavaleries mongoles ne pénètrent officiellement dans les plaines centrales. C’est la première fois que toutes les régions de la Chine furent soumises à un régime ethnique. Afin de consolider la monarchie, les dirigeants mongols classèrent les populations du pays en quatre niveaux.

À l’origine, le Sichuan relevait du territoire de la dynastie des Song du Sud, mais en raison de sa position stratégique importante et de sa diversité ethnique, le peuple du Sichuan fut classé dans la catégorie des Chinois hans, (classe de troisième niveau).

En 1286 la dynastie des Yuan installa la cour impériale dans la province du Sichuan. Le gouvernement de la province du Sichuan établit un bureau à Chengdu et définit le découpage administratif de la région qui prévaut encore aujourd’hui entre les comtés et les villes.

Durant les dynastie Song et Yuan, de nombreux soulèvements paysans eurent eu lieu dans la province du Sichuan, notamment au début des Yuan, Une siècle de conflits incessants entraîna une destruction massive de l’économie du Sichuan, un grand nombre de soldats et de civils ayant été massacrés et un déclin dramatique de la population.

Durant le 20ème siècle, le Sichuan joua un rôle prépondérant dans l’histoire contemporaine du pays. Dès 1938, la résistance du Guomindang à l’invasion japonaise, trouva dans cette région reculée le site idéal pour y établir son camp à Chongqing.

Sous la période Maoiste, le Sichuan n’échappa pas à la grande famine alors que son modèle agricole était excédentaire depuis des siècles.
Aujourd’hui, sous l’impulsion du gouvernement Chinois, le Sichuan commence à retrouver son lustre d’antan en profitant des politiques de développement des régions de l’ouest afin de combler leur retard sur l’est du pays.

Ethnies et Religions

Bien que principalement peuplé de han, le Sichuan est aussi une province ou beaucoup de minorités cohabitent. L’ouest de la région est composée de large zone à dominante tibétaine tandis que le sud fait le lien avec le nord du Yunnan pour les naxi.
12 autres groupes sont représentés dans le Sichuan, yi, les qiang, les hui, les mongols, les lisu, les man, les bai, les buyi, les dai, les miao, les zhuang et les tujia.

Cette mosaïque de peuples se traduit également par un héritage religieux très varié que l’on retrouve au sein des différents lieux de cultes disséminés dans la région.

La gastronomie du Sichuan

La cuisine Sichuanaise dispose d’une grande renommée en Chine. Elle se caractérise par des saveurs souvent épicées avec le recours régulier au piment et au fameux poivre du Sichuan.

  • La fondue Sichuanaise : Bouillon fortement épicé dans lequel on ajoute divers légumes, champignons viandes ou poissons.
  • Gongbao jiding : Le poulet aux cacahuètes et noix de cajou.
  • Tanyuan : raviolis sucrés cuits dans un bouillon.
  • Mapo Tofu : tofu fermenté.
  • Yuxiang rousi : émincé de porc avec sa sauce au goût de poisson.

Pour vous donner l’eau à la bouche et stimuler vos papilles, un petit documentaire sur la cuisine du Sichuan est disponible ici.

Notre sélection d’hôtels Sichuan

Découvrez notre sélection des meilleurs hôtels de charmes situés au Sichuan et sa région répondant à toute gamme de confort et de prix sur la page dédié de notre site.

Cette sélection est le fruit de notre longue expérience et des retours positifs de notre clientèle. Merci de prendre en considération que sur certaines destinations plus reculées comme le Tibet, le choix des infrastructures et de la gamme de confort est parfois limité. Dans ce cas, nous nous efforçons de retenir les meilleurs établissements.

Les circuits incluant le Sichuan

panda-Sichuan

Chengdu, Panda et Bouddha…Géants – 3 J

Incontournables | Chengdu, Leshan, Emeishan
Chengdu, trésor du sud de la Chine: pays du panda, du poivre, du jeu de de go, du thé et du fondue…

Jiuzhaigou

Jiuzhaigou, « la vallée des neuf villages » – 5 Jours

Hors des sentiers battus | Chengdu, Dujiangyan, Songpan, Jiuzhaigou
Une superbe randonnée de deux jours dans les gorges du saut du tigre, intégrant la visite de deux villages typiques et charmants tout au long des superbes paysages des montagnes du Yunnan.

panda-Sichuan

Pékin, Datong, Pingyao, Xian et Sichuan – 15 J

Incontournables | Pékin, Datong, Pingyao, Xi’an et Sichuan
A la découverte du pays des pandas, du poivre et du grand bouddha.

Croisiere-Yangtse

Découvert de la Chine – 40 Jours

Incontournables | Pékin, Datong, Pingyao, Xi’an, Sichuan, Shanghai, Yunnan, Guilin, Xiamen et Huangshan
A la découverte du pays des pandas, du poivre et du grand bouddha.