Monastère de Labrang 拉卜楞寺

Monastère de Labrang: informations voyage

Nom Chinois :拉卜楞寺
Localisation :
A 1 km du district de Xiahe, dans la préfecture autonome Tibétaine de Gannan
Horaire d’ouverture :
08h00-18h00
Ticket :Gratuit
Durée de visite recommandée :
1-3 hrs

Fondé en 1709, Labrang est le dernier des six grands monastères construits par les Gelugpa.

Le monastère de Labrang à Xiahe, dans la province du Gansu en Chine est l’un des meilleurs endroits pour découvrir la culture tibétaine sans se rendre au Tibet lui-même.  En fait, même si elle ne fait pas partie des frontières de la région autonome tibétaine (TAR) telle que définie par le gouvernement chinois, cette zone a toujours fait partie de la région tibétaine traditionnelle de l’Amdo.

Le monastère de Labrang, berceau de la culture Tibétaine

monastére-de-labrang

La culture tibétaine reste très forte à Labrang, considérée comme le cœur culturel de l’Amdo.  Le monastère fut fondé en 1709 par le premier Jamyang, une lignée de bouddhas réincarnés qui occupent la troisième place après le Dalaï Lama et le Panchen Lama.

Labrang est l’un des six principaux monastères de la secte des bonnets jaunes du bouddhisme tibétain. Ici, vous verrez des centaines de moines bouddhistes en robe rouge et de laïcs tibétains vêtus de vêtements traditionnels parcourant  le chemin de trois kilomètres autour du monastère, priant, chantant et faisant tourner des moulins à prières.

Il est en outre réputé pour être le plus grand monastère encore en activité en dehors du Tibet. Environ 2000 moines fréquentent toujours le site qui lors de son apogée était deux fois plus peuplé.

Comment se rendre au monastère de Labrang?

La ville la plus proche, Xiahe n’a pas de gare, mais les bus viennent ici de quelques villes voisines. Il y a plusieurs bus par jour depuis Lanzhou, la capitale de la province du Gansu, et le trajet de Lanzhou au monastère de Labrang dure environ quatre heures.

Lanzhou est reliée par train à grande vitesse à Pékin et à d’autres grandes villes de Chine, c’est donc probablement le point d’entrée le plus facile.

Si vous vous trouvez dans la province voisine du Qinghai, il y a un bus par jour depuis Xining, la capitale provinciale. Ce bus quitte Xining à 8h20 et arrive à Xiahe vers 12h30.

Description du site

Couvrant une superficie de 866 hectares, le monastère contient des  milliers de pièces peintes en rouge, jaune et blanc en fonction de leur utilisation.  La disposition architecturale du monastère de Labrang est présentée dans un style tibétain typique.

La salle du Grand Sutra

C’est le bâtiment central et le lieu dominant pour les activités religieuses du monastère de Labrang et pour le culte des fidèles. Sur les murs intérieurs,  de nombreux portraits et grandes bibliothèques décorent l’ensemble.

Les salles de Bouddha

Elles sont situées dans la partie nord-ouest autour de la salle du Grand Sutra. Elles sont réparties en forme de croissant de lune, toutes richement ornées. Les statues de Bouddha dans les temples sont toutes réalistes avec des expressions gentilles et bénignes. Les murs du temple sont décorés de peintures colorées et élaborées. En les contemplant, on peut ressentir une certaine paix intérieure.

Les statues du Bouddha : Dans le Monastère de Labrang, on compte plusieurs sortes de statues du Bouddha divisées selon la matière utilisée : l’or, l’argent, l’ivoire, le corail, l’agate et le jade etc. Le Bouddha le plus haut mesure 18 mètres de haut. Selon l’histoire, des artisans venus d’Inde, du Bengal, du Népal et de l’Iran, ainsi que du Tibet, du Qinghai, de Mongolie Intérieur et de Pékin ont participé à leur réalisation.

Grand Golden Tile Hall

Situé au nord-ouest du Grand Sutra Hall, le Grand Golden Tile Hall est le plus haut bâtiment du monastère de Labrang et est fortement influencé par la culture népalaise. Il se compose de six étages et d’un toit construit en briques de bronze magnifiquement dorées. À l’intérieur de la salle, une grande statue de  bronze de Bouddha fut créée par des artisans népalais.

L’architecture de Labrang correspond à la perfection à l’architecture des monastères que l’on trouve au Tibet. On trouve pas moins de 234 temples, s’échelonnant tranquillement sur la pente de la colline. C’est tout à fait caractéristique du style tibétain, de même pour la couleur vermillon et les fenêtres soulignées de noir.

C’est donc un lieu idéal pour s’immerger dans la culture et la religion tibétaine. Peu après le nouvel an tibétain se déroule la cérémonie du Mönlam qui donne lieu à de nombreuses festivités. C’est à cette occasion qu’est déroulée la thanka géant sur la colline face au stupa d’or.

Se visitent également dans les alentours, les collines herbeuses du haut desquelles on bénéficie d’une belle vue sur l’ensemble du monastère. Un temple de la secte des bonnets rouges, une nonnerie et le quartier tibétain.

Le Monastère de Labrang est  l’un des organes exécutifs les plus élevés dans la hiérarchie tibétaine. Le 6ème Jamyang Hutuketu possède l’autorité la plus haute. C’est un chef politique et religieux local qui jouit d’une bonne réputation et d’un haut prestige.