Kaiping

Kaiping

Situés dans le delta de la rivière des Perles, Kaiping et deux de ses villages appelés Chikan et Zili sont des destinations à privilégier lors d’un séjour à Canton.  La vieille ville de Chikan est remplie de ce charme ancien qui la rend si authentique. Le temps semble s’être arrêté et les habitants y vivent en paix dans leur lieu intemporel.

Kaiping, à 140 km au sud-ouest de Gungzhōu, abrite l’une des attractions les plus saisissantes construites par l’homme: Les diāolóus.  Ce sont des tours de guet de plusieurs étages construites par les Chinois d’outre-mer pour se défendre des brigands. Elles présentent un mélange de styles architecturaux orientaux et occidentaux surprenants. Sur les quelques 3000 diāolóu d’origine, il n’en reste que 1833.

Informations pratiques

Nom chinois : 开平
Population : 748 777 hab. (2021)
Superficie : 2 430 km²
Lieu : partie centre-sud de la province du Guangdong, sud de la Chine
PIB (2018) : 37,38 milliards CNY (5,26 milliards USD)

Où se situe Kaiping ?

Kaiping est située dans la partie centre-sud de la province du Guangdong et au sud-ouest du delta de la rivière des Perles. Kaiping relève de la juridiction de la ville de Jiangmen dans province du Guangdong.

 

kaiping

Quand partir à Kaiping ?

Le meilleur moment pour voyager à Kaiping en Chine est au printemps et en automne. Au printemps de février à avril, les fleurs de colza et de pêcher  associées aux Diaolous forment un joli décor. À l’automne de septembre à octobre, les visiteurs peuvent apprécier les vastes étendues de rizières dorées.

Avec une température moyenne annuelle de 23C, Kaiping est une bonne destination touristique toute l’année.

Pour en connaître plus sur le climat de Chine, consultez notre article : Météo Chine.

Comment se rendre à Kaiping ?

Kaiping se situe à seulement deux heures de route de Guangzhou (Canton). Les visiteurs peuvent prendre l’avion pour l’aéroport international de Guangzhou Baiyun, puis prendre un train à grande vitesse jusqu’à Kaiping.

Les bus desservent Kaiping depuis plusieurs gares routières de Canton. Ceux de la gare routière de Guangzhou partent toutes les 30 ou 40 minutes entre 6h00 et 19h00 environ. Le temps de trajet est d’environ deux heures.

Origine des Diaolous

A l’origine une grande vague de migration vers l’étranger s’est produite à la fin du XIXe et au début du XXe siècle.  Cette émigration massive est également à l’origine des diaolous – ces maisons fortifiées à plusieurs étages ressemblant à des châteaux qui parsèment les paysages de Kaiping.

À partir de la fin du XVIIIe siècle, malgré deux récoltes de riz par an, les ressources alimentaires étaient limitées dans la région de Kaiping. Les terres alentours sont entourées de collines et, par conséquent, ne sont pas idéales pour l’agriculture. Cela a poussé de nombreuses personnes à migrer pour des raisons économiques lorsque les lois chinoises étaient plus souples. Les gens se sont d’abord déplacés vers l’Asie du Sud-Est, puis vers l’Amérique du Nord et l’Australie. Les migrants d’Asie du Sud-Est, où les colonies avaient grand besoin de main-d’œuvre, travaillaient principalement dans les mines et les plantations tandis que les premiers migrants en Amérique du Nord étaient des chercheurs d’or. La vague d’émigration suivante travailla principalement dans la construction du chemin de fer américain, même si certains travaillaient pour de petites entreprises ou créaient leur propre activité. La plupart d’entre eux sont partis très jeunes, souvent avant leurs 20 ans, déterminés à gagner un peu d’argent avant de rentrer chez eux pour se marier et construire une maison. Au cours du 20e siècle, plus de 10 pour cent de la population de Kaiping travaillait à l’étranger.

diaolous-KAping

Exemple de Diaolou Crédit photo 梓坚 陈

Les premières tours diaolous construites à Kaiping étaient destinées à protéger les villageois des bandits. Avec autant de villageois à l’étranger, l’argent a commencé à affluer. Les migrants chinois ayant des parents à Kaiping craignaient pour leur sécurité l’argent ainsi envoyé était principalement utilisé pour construire des diaolous. Ils traduisaient aussi un symbole de réussite pour la famille.

Il existe trois sortes de diaolou :

  • Les diaolous résidentiels, souvent construits par une famille, avec une cuisine, une salle de bain et plusieurs pièces.
  • Les Diaolous communautaires, construits pour une communauté plutôt que pour une famille.
  • Les diaolous, défensifs, comme les toutes premières qui ont été construites.

Cependant, ils ressemblent tous à des châteaux fortifiés car conçus pour dissuader des attaques et des voleurs. Habituellement, ces bâtiments ont deux étages ou plus ainsi que des murs épais de 40 à 50 centimètres. De nombreuses tours ont des murs en béton, car le ciment a été importé de l’étarnager lors du retour des migrants. La plupart d’entre eux portent un nom, souvent un nom de famille, ou le nom de la personne qui les a financés.

Si vous avez la chance de visiter deux villages diaolou, Zili et Jingjingli, vous serez frappés par leur beauté et cer mélange particulier d’architecture chinoise et occidentale. Les diaolous de Chikan quant à eux, sont sont lovés au coeur des rizières. Il y a plus de 1 800 tours diaolou à Kaiping, toutes inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2007.

Que visiter à Kaiping et ses environs ?

À Kaiping Guangdong, les groupes de Diaolou dans le village de Majianglong, le village de Zili et le village de Jinjiangli sont les attractions locales les plus caractéristiques. Les autres sites pittoresques célèbres incluent le jardin Li, la vieille ville de Chikan, le parc commémoratif de Nanlou et la zone touristique du lac peacock.

Les tours de guet de Kaiping

Les tours de guet de Kaiping, également appelées Kai Diaolou, peuvent être aperçues de loin. Ce sont des maisons de village défensives à plusieurs étages qui reflètent une combinaison fantastique de formes structurelles et décoratives chinoises et occidentales. Elles ont été ajoutées à la Liste du patrimoine culturel mondial en juin 2007.

Les tours de guet de Kaiping étaient utilisées pour prévenir les inondations et pour se défendre des bandits. Ces structures ont conservé leur destination d’origine. Ayant été équipées de projecteurs et d’une alarme,  elles permettent de détecter facilement les rodeurs et d’alerter les villageois.

Les tours de guet d’habitation sont un bon exemple de combinaison de fonctions défensives et résidentielles.

Village de Majianglong

Il est considéré comme le beau des villages aux alentours. Il dispose de 13 Diaolous uniques et bien conservés cachés dans les buissons de bambou et intégrés aux bâtiments résidentiels modernes environnants. Les fleurs de carambole fleurissent partir d’avril, et participent à la beauté des paysages.

Village de Zili

Il est situé à environ 20 kilomètres et 30 minutes en voiture à l’est de la ville de Kaiping. Des diaolous aux styles variés et aux formes exquises se dressent dans le village de Zili. Cependant, seuls Mingshi Diaolou et Yunfang Diaolou sont ouverts au public. Le village de Zili possédé également un bel environnement avec des étangs couverts de lotus, des rizières et des prairies. Le meilleur moment pour visiter le village de Zili est de mars à avril, lorsque le colza et les pêchers sont en pleine floraison.

Les tours de guet ouvertes au public ont encore leurs meubles d’origine à l’intérieur. Ce sont des tours très photogéniques que vous pourrez apprécier en grimpant au sommet des diaolous.

L’entrée des tours ici coûtent 80 CNY ou vous pouvez payer 150 CNY pour accéder à un tour complet.

Village de Jinjiangli

Bien que le village soit relativement petit, son Ruishi Diaolou est le plus beau, et les deux autres ouverts aux visiteurs sont le Shengfeng Diaolou et le Jinjiang Diaolou.

Le village de Jinjiangli (锦江里) ​​était autrefois une communauté florissante, comme en témoignent les trois impressionnants diaolous restants. L’un d’eux est le Ruishi Dialou mentionné ci-dessus, la plus haute structure restante de la région.

Le village a encore quelques familles résidant ici, mais pas beaucoup.

Jardin de Li

Situé à Kaiping, ce jardin délicat a non seulement le charme des jardins traditionnels chinois, mais intègre également des éléments de l’architecture européenne et américaine. Le jardin est divisé en trois parties qui sont reliées par des ponts, des pavillons et des couloirs sinueux. Une conception ingénieuse et des paysages de toute beauté.

Vieille ville de Chikan

La rivière Tanjiang traverse la ville et un grand nombre d’arcades commerciales construites au 20e siècle s’étendent sur plusieurs kilomètres. Le style unique de la ville se caractérise par une vieille rue pavée, des grilles de fenêtres rouillées et des élégantes sculptures traditionnelles. Ici vous pouvez trouver de nombreux endroits pour vous restaurer et goûter à la gastronomie locale.

Sanmenli

Sanmenli (三门里) est une communauté endormie avec une impressionnante tour fortifiée en son centre. Se promener ici donne vraiment l’impression que le temps s’est arrêté, et vous aurez du mal à tomber sur un autre touriste. Il y a des familles locales qui préparent une cuisine régionale dans les recoins des allés pour ceux qui souhaitent essayer les saveurs locales.

Que manger à Kaiping ?

La nourriture de rue et les petits restaurants sont particulièrement abordables ici. Vous pourrez pour quelques yuans goûter à quelques plats traditionnels chinois.

Si vous souhaitez vous restaurer dans un établissement plus « conventionnel », comptez 7 à 10 euros par personne. Les restaurants touristiques situés à l’intérieur de l’enceinte de la vieille ville sont plus onéreux, et pas forcément recommandés.

Vous trouverez des informations plus détaillées sur la gastronomie chinoise sur la page : Plats populaires Chinois.

Où dormir à Kaiping ?

Kaiping n’est pas une destination touristique très connue. On y trouve toutefois toute sorte d’accommodations adaptées aux besoins en confort de chacun. Pour vous donner une idée du coût pour une nuit à Kaiping et du budget hébergement à prévoir, veuillez vous référer aux prix ci-dessous :

– Auberge de Jeunesse (Hostel) : 7 à 8 € en dortoir

– Maison d’Hôte (Guesthouse) : 10 à 20 € par personne

– Location AirBnB : 10 à 20 € par personne

– Hotel 3* : 20 à 30 € pour une chambre double

– Hotel 5* : 75 à 120 € pour une chambre double

Naturellement, l’ emplacement de votre logement sera déterminant quant au budget à prévoir. Le quartier de la vieille ville sera le plus huppé, notamment car les solutions d’hébergements sont souvent loties dans des bâtisses d’époque réaménagées. Authenticité garantie !

Que visiter à Canton et ses environs

Partager cet article sur

Circuits Incluant Canton

La Chine des minorités

17 jours | Yunnan, Guizhou, Guilin & Canton
Ces trois provinces au sud de la Chine abritent des paysages naturels formidables, mais aussi une mosaïque de minorités vivant dans des villages authentiques. 

Chine en profondeur

24 jours | Pékin, Gansu, Qinghai, Sichuan, Guilin et Canton
Un périple au départ de Pékin jusqu’à Canton le long de la route de la soie en passant par la grande muraille et comprenant la découverte de la culture tibétaine et les paysages spectaculaires de Zhangye, Jiuzhaigou et Guilin.