Loading...

Moins réputée que le Yunnan, le Guizhou est une région qui respire l’authenticité avec ses multiples paysages naturels et ses 18 ethnies qui vivent encore pour la plupart dans leurs traditions ancestrales. Des cascades de Huangguoshu en passant par les rizières en terrasse de Jiabang, les villages pittoresques de Zhenyuan et Rongjiang ou le mont Fanjing, les propositions sont nombreuses pour les touristes en recherche de singularité.

ABC du Guizhou

Superficie : 176 167 km2
Temperature moyenne annuelle : 15 degrés
Géographie :Relief mélangé en colline et montagne
Population:  35 800 000 hab. (en 2018)
Altitude : 1 100 m
Minorités ethniques : Miao, Dong, Hui, Yi, Bouyi, Yao
Économie : Agriculture, ressources biologiques et minérales

Quand y aller

Le Guizhou est une région au climat subtropical humide sans saison sèche. Il faut donc s’attendre à des pluies régulières tout au long de l’année.
Comme souvent en Chine, elles sont soudaines et abondantes sans pour autant durer toute la journée. Il convient dès lors de prévoir des vêtements de pluie et de laisser passer l’orage.

Durant l’hiver, les températures oscillent entre 1 et 10 degrés tandis que l’été les températures dépassent rarement les 28 degrés.
Les mois les moins pluvieux s’étalent entre Octobre et avril, le début du printemps étant la meilleure saison pour voyager dans le Guizhou.

Températures et pluies dans le Guizhou

Guizhou Temperature Ciel Chine

Un peu d’histoire

La présence humaine dans la région reculée du Guizhou est avérée à partir du néolithique. Durant la période antique, les premiers éléments d’histoire débutent vers 1046 av. J.-C. quand la dynastie Qin s’y est établie alors que la province faisait partie du royaume de Shu.

Au cours de la période des Royaumes combattants, le contrôle du Guizhou a été transféré au royaume de Dian lorsque l’État chinois de Chu a conquis avec succès la région. Durant la dynastie des Han, le Guizhou devint la résidence officielle de la tribu Yelang.

Au cours de la dynastie Tang, des centaines de soldats chinois se sont installés dans la province et ont épousé des femmes autochtones. Leurs descendants constituèrent par la suite la majeure partie de la population.

Durant la dynastie Song la province fut négligé et soumise à elle-même. Cependant, le développement de la culture urbaine, commerciale et confucéenne se transmit par le biais de la chanson et eu une grande influence sur la culture du Guizhou en cours de sinisation.
C’est à partir de 1413, sous le règne de la dynastie Ming que le Guizhou devint officiellement une province rattachée à l’empire. La dynastie utilisa la province pour établir de nombreuses garnisons qui ont été utilisées pour pacifier les minorités Miao et Yao.

Pendant ce temps, les méthodes agricoles chinoises furent inculquées à la population locale par le biais d’experts venus des régions voisines du Sichuan et du Hunan.

Lorsque la dynastie Qing fut renversée en 1911, les communistes se refugièrent dans le Guizhou pendant la longue marche. C’est d’ailleurs dans cette province que Mao Zedong fut élu à la tête du Parti communiste.

Au cours de la Seconde guerre mondiale et le conflit sino-japonais, la Chine résistante établie à Chongqing améliora les transports dans le Guizhou car ceux-ci servaient de lien avec la route birmane. Lorsque la réforme économique chinoise débuta en 1978, le Guizhou était la province la plus pauvre du pays en raison de facteurs géographiques contraignants. Aujourd’hui encore, même si le progrès commence à être visible, le retard de développement est encore bien visible en comparaison avec les provinces voisines.

Ethnies et Religions

17 minorités ethniques cohabitent dans le Guizhou qui représentent pas loin de 40% de la population totale. Buyi, Miao, Dong, Yi, Tujia, Gelao, Hui, Shui, et Bai sont les principales minorités présentes dans la province.

Ce retard de développement a permis à bon nombre de ces cultures de maintenir leur mode de vie traditionnel jusqu’à nos jours et nombreux sont les villages qui continuent à faire perdurer le style architectural de leur ethnie.

Les villages Dong sont particulièrement renommés pour leurs constructions en bois et attirent de plus en plus de touristes en recherche d’authenticité.

La gastronomie du Guizhou

La cuisine de Guizhou fait des huit grandes cuisines de Chine. Elle se distingue tout particulièrement pour ses sauver épicées et aigres. Les habitants du Guizhou sont les plus grands consommateurs de piments en Chine. Voici quelques suggestions de plats typiques du Guizhou :

Parmi les spécialités locales renommées des cultures Miao et Dong:

  • Bouillon de poisson aigre (spécialité Miao souvent accompagnée d’un petit spectacle).
  • Le poulet aux épices. Un plat très coloré recouvert de piment séché mais plus parfumé que piquant.
  • Légumes marinés
  • Riz gluant grillé des Dongs
  • Riz gluant multicolore
  • Alcool de riz des Miao
  • La viande de chèvres: Parfois trompeur car elle porte le même nom que celle du mouton, la viande de chèvres du Guizhou est très réputée. Les animaux sont nourris exclusivement de plantes sauvages dans les coteaux escarpés de la province.

Une vidéo sur la cuisine du Guizhou disponible ici.

Les sites et les activités dans le Guizhou

Les rizières en terrasses de Jiabang

Zhaoxing

Rongjiang

Kaili

Le parc national de Huangguoshu

Les circuits incluant le Guizhou

Merveilles du Yunnan 

Incontournables | 15 jour 
Une suggestion de voyage destinée aux voyageurs souhaitant découvrir les plus beaux endroits du Yunnan en un seul voyage.

Pékin, Xi’an, et Yunnan, Chine impériale et minorités

Incontournable | 14 jour  
Un circuit combine les célèbres villes historiques et culturels du nord de Chine et la Chine rurale du Yunnan.

Voyage Yunnnan & Tibet

Incontournable| 14 jour 
Ce voyage combine les plus belles régions du Nord Yunnan et les hauts lieux religieux et culturels du Tibet mythique.