L’ancienne concession française 法租界

L’ancienne concession française: informations voyage

Nom Chinois :法租界
Localisation :
La partie sud-est de Shanghai
Horaire d’ouverture :
Toute la journée
Ticket :Gratuit
Durée de visite recommandée :
2-3 hrs

Etablie en 1862, elle était autrefois réservée aux Français venant s’installer à Shanghai, on la surnommait donc le Paris de l’Est. C’est un quartier très typique du Shanghai colonial du début du XXème siècle.

L’ancienne concession française, c’est avant tout une promenade d’ambiance dans les rues bordées de platanes bien plus que la visite de monuments remarquables qui vous retiendra dans ces quartiers. Ce sera l’occasion de parcourir les derniers Lilong de la ville où habitait encore la majorité des Shanghaïens dans les années 1980, de faire aussi du shopping, d’aller à la rencontre des lieux d’histoire ou de flâner dans les marchés.

Au fil des rues, vous découvrirez une église orthodoxe, un cinéma Art Déco, des palaces des années 1930, des villas inscrites dans des écrins de verdure  à quelques pas des immeubles miroitants de Huaihai zonglu.

Parmi les bâtiments historique de l’ancienne concession française, vous aurez l’occasion de croiser:

La Maison de Sun Yat-sen (7, Xiangshan lu): Ouverte à la visite entre 9h et 16h30.

Le premier président de la république chinoise résida avec sa seconde épouse de 1918 à 1924 dans ce cottage de l’ancienne rue Molière. Figure marquante de la révolution chinoise, il mit un terme à la dynastie mandchoue des Qing. La maison a été réaménagée dans l’esprit de l’époque, montrant un mobilier raffiné et les cadeaux que reçu « le père de la nation ». Non loin de là en continuant sur Xiangshan lu en direction de la maison de Zhou Enlai, vous croiserez l’église orthodoxe Saint- Nicolas à coté des maisons jumelles, aux lignes géométriques, témoignage du plan libre lancé par Le Corbusier.

La Maison de Zhou Enlai (73, Sinan lu): Ouverte à la visite de 9h à 16h30

Autre figure de la révolution chinoise, cette maison fut en fait le siège du parti communiste à Shanghai entre 1946 et 1947. Un petit musée a été aménagé à l’intérieur. Si votre balade vous amène ici à l’heure du repas, nous vous conseillons de vous arrêter au 36, Sinan Lu. Vous trouverez ici un des meilleurs restaurants de nouilles de la ville dont la réputation n’est pas usurpée et visible à la longueur de la queue pour passer commande. De délicieuse nouilles en bouillon accompagnées de viande, poisson ou cuisse de grenouille vous attendent. Pour ceux qui souhaitent éviter le piment préciser  » Boula da Lamiène »(phonétiquement).

Ruijin Guesthouse (18, Ruijin erlu):

Autrefois lieu de villégiature des dirigeants en visite à Shanghai, ce magnifique parc regroupe un ensemble de villas construites entre les années 1920 et 1930. A partir de là, continuez sur Maoming Nanlu vers le nord en direction de l’hôtel Jinjiang. En chemin au niveau du carrefour avec Huaihai lu, vous croiserez le Cathay Theatre. Un cinéma à l’architecture typique des années 1930 avec sa façade aux longues lignes verticales. C’est encore aujourd’hui un des plus grand cinéma de la ville d’une capacité de 1000 places dont certaines avec balcon.

Hôtel Jinjiang (59, Maoming nanlu):

L’hôtel et son parc font partie d’un ensemble qui fut construit par la société immobilière de Sansson, Cathay Land. L’hôtel Jinjiang et les appartements de Grossvenor house forment un imposant édifice en forme d’arc de cercle de 19 étages. Ils constituaient un vaste lotissement bordé de commerces qui était une réelle nouveauté pour le Shanghai du début du XXème siècle. Juste an face, l’hôtel Okura Garden renferme les vestiges de l’ancien cercle sportif français dont la piscine Art Déco a été détruite en 1985. L’actuelle salle d’accueil était l’ancien dancing dont le parquet était monté sur ressort et éclairé par un vitrail zénithal.

Maison de la veuve joyeuse (160, Taiyuan lu): 

Ce superbe édifice typique de l’architecture française des années 1920 à toits mansardés a été aujourd’hui reconverti en hôtel. Elle appartenait au Comte Frédéric Armand du Pac de Marsolies et sa femme Ginette qui mourut très jeune lors de sa croisière jaune. Première tentative impulsée par André Citroën pour relier l’Asie à la méditerranée en voiture suivant la route de la soie. Il légua ainsi tout sa fortune et ce petit château au coeur du Shanghai de la belle époque à sa femme.

Maison de Song Qingling (1843, Huaihai zhonglu): Ouverte à la visite entre 8h30 et 16h30

Construite en 1920 en forme de bateau par un armateur allemand, elle devint la demeure de Mme Song veuve de Sun Yat-sen de 1948 à 1963.  C’est une belle villa entourée de camphriers et protégée par une haie de bambous comme il était coutume à l’époque dans l’ancienne concession française.

Le Palais des Enfants (à l’angle de Nanjing xilu et Wulumuqi beilu):

Ce fut la résidence de Ellis Kaddorie, membre de l’une des quatre grandes familles juives de Shanghai. Cette villa construite en 1924 dans un style pompeux, offre depuis 1953 un espace dédié aux activités artistiques des enfants talentueux de Shanghai. Le hall est impressionnant avec une hauteur de 20m sous plafond, 24m de longueur pour 15 de largeur. Une immense véranda de 70m de longueur et un escalier à double volée coiffé d’une coupole complètent la démesure de l’édifice.

Le Palais des Expositions (100, Yan’an Xilu):

Avec son architecture monumentale de style soviétique, le palais des expositions coiffé de son étoile rouge, est une curiosité datant de l’amitié entre les deux pays. Son bâtiment central est une copie de celui de Riga.

En fonction de l’intérêt que vous portez à ce type de tourisme, une balade dans l’ancienne concession française peut prendre une heure ou deux ou bien facilement occuper une journée complète.