Temple du Cheval Blanc

Premier temple bouddhiste bâti en Chine, aux balbutiements de cette religion dans l’empire, le Temple du Cheval Blanc est considéré comme le berceau du bouddhisme en Chine et attire encore aujourd’hui un grand nombre d’adeptes. Selon la légende, son histoire serait étroitement liée avec le rêve d’un empereur.

Le temple tire son nom de la légende selon laquelle c’est un cheval blanc qui aurait apporté ici, dans l’antiquité, le premier rouleau de sûtras bouddhiques en provenance d’Inde jamais vu en Chine. Selon les historiens, le site était apprécie par le second empereur des Han, Liu Zhuang, en tant comme lieu spirituel et de villégiature estivale.

Selon d’autres sources, c’est en l’an 68 de notre ère, alors que le bouddhisme atteignait son apogée en Inde, que deux moines indiens montant des chevaux blancs apportèrent pour la première fois en Chine des sûtras bouddhiques à Luoyang. L’empereur, qui était converti au bouddhisme, fit construire ce temple pour abriter les sûtras et le nomma « Temple du Cheval blanc ». À son apogée, un millier de moines vivaient dans l’enceinte du temple. Le site aurait aussi été utilisé comme lieu de refuge au cours des révoltes qui ont ébranlé le règne de Wang Mang et mené à l’établissement de la dynastie des Han de l’Est.

La salle des rois célestes (Tianwang dian) situé juste en face de l’entrée du site présente une statue du Bouddha des temps futurs (Maitreya) et une autre adossée de Weido, chef des 32 généraux célestes qui dépendant des quatres rois des quatres points cardinaux.

La salle du grand bouddha (Dado dian) expose un bouddha en argile modelé sous les Ming encadré de deux disciples et des bodhisttva Manjusri (Weinshu) et Samantabhadra (Puxian).

La grande salle majestueuse (Daxiong dian), abrite trois statues en bois laqué et doré. Les côté latéraux sont ornés d’une série de neuf arhats en bois polychrome qui remonteraient au XIIème siècle. Devants les statues, 5 beaux vases en émaux cloisonnés datent du règne de Qianlong (1736-1796) sous les Qing.

La salle de l’entré en retraite (Lieyin dian), présente une statue d’Amitabha, le bouddha qui règne dans le paradis de l’Ouest, ou plutôt le monde des délices de la région occidentale (Xiang jiluo shejie). Le bouddha est ici flanqué de deux statues des bodhisattva Guanyin et Dizang.

À l’extérieur de l’enceinte se trouve la pagode des nuages accumulés dont les murs de soutènement en brique à 13 étages rappelle par son élégante silhouette curviligne, la petite pagode de l’oie sauvage de Xi’an. Elle dépendait d’un monastère voisin aujourd’hui disparu. Une stèle mentionne une restauration du XIIème siècle mais elle est très probablement plus ancienne.

Informations voyage

Nom Chinois : 白马寺
Localisation :
No.6, Luobai Road, Baimasi Town, Luolong District, Luoyang City
Horaire d’ouverture :

En hiver (08/10-31/03) : 08h00-17h30
En été (01/04-07/10) : 07h40-18h40
Ticket : 35 RMB/per.
Durée de visite recommandée :
2-3 hrs

Que visiter à Luoyang

Circuits Incluant Luoyang

Pekin Palais d'ete de Chengde

Les anciennes capitales Chinoises

16 jours | Pékin, Chengde, Datong, Mont Wutai Shan, Pingyao, Xi’an, Luoyang, Shanghai
Un circuit culturel du nord au sud parcourant l’ensemble des sites historiques du pays de Pékin à Shanghai en passant par Xi’an.